Accès direct au contenu

Dans :

ISTY - Ecole d'Ingénieurs - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

ISTY > Cycle Ingénieur Mécatronique > Débouchés

Cycle Ingénieur Mécatronique : débouchés

L'ingénieur Mécatronique a pour mission de concevoir et de valider des systèmes mécatroniques relevant d'un processus d'intégration de technologies hétérogènes. Il s'agit de systèmes où l'électronique, la mécanique et l'informatique sont fortement imbriquées afin d'obtenir des systèmes autonomes et souvent embarqués dans tous types de produits professionnels ou grand public (automobile, électroménager, médical, aéronautique ...).

Cet ingénieur maîtrise le processus d'intégration en tenant compte des contraintes nécessaires à la réalisation de systèmes mécatroniques exposés à des environnements éprouvants et variables.
Il gère la conduite des projets industriels mettant en oeuvre des équipes multitechnologiques.

La formation Ingénieur en Mécatronique dispensée par l'ISTY a été conçue par un Comité Métier garantissant une adéquation pérenne des contenus académiques et professionnels à l’apprentissage du processus d’intégration. Ce Comité insuffle des pratiques pédagogiques innovantes et garantit une véritable ouverture sur le monde de l’entreprise.

Les entreprises qui le composent (Renault, PSA, Motorola, GKN, Valeo, Schneider Electric, Delphi, Johnson Control, ABB, Connectors International, Tyco Electronics, CIMLEC Industries, Schefenacker) et représentant des branches professionnelles (Groupement des Industries Métallurgiques de l’Ile de France (GIM), Fédération des Industries des Équipements de Véhicules (FIEV)) sont autant d’employeurs potentiels.

   
   
   

Dernière mise à jour de cette page : 7 juin 2010


Témoignages d'anciens élèves


"Au terme de mon apprentissage à l’ISTY, j’ai décidé de poursuivre l’activité professionnelle que j’avais exercée à l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay. La technologie des accélérateurs de particules supraconducteurs demande un niveau de compétence élevé dans de nombreux domaines tels que la cryogénie, le vide, les radiofréquences et bien d’autres. En tant qu’ingénieur de recherche du CNRS, je contribue au développement de plusieurs projets multidisciplinaires au sein d’équipes d’ingénieurs, de techniciens et de chercheurs.
Les compétences issues de la mécatronique me permettent de jouer un rôle de pivot dans ces équipes. Lors de ma formation, j’ai appris à évoluer au rythme des nouvelles technologies, et à faire face efficacement aux divers imprévus professionnels.
"
Nicolas, promotion2007
http://www.uvsq.fr